Qui sommes-nous ?

Fondée le 27 mars 2009, Hétaïra est une société exclusivement féminine de niveau universitaire dans la ville de Neuchâtel. Portant haut les couleurs Bleu-Rouge-Bleu, elle a pour moto "Sororité et Eclectisme".

Se rencontrer hebdomadairement dans une ambiance festive et décontractée, s'investir dans des projets culturels, académiques et artistiques, se soutenir mutuellement dans la vie estudiantine, tout cela sur fond de traditions sociétaires et de liens d'amitié, ne sont que quelques exemples des occupations d'Hétaïra.

Avant tout, s'enrichir sur les plans personnel et social est le but atteint par toute étudiante membre de cette communauté.

152edd50f4b3617f0dd166787c24ee88.jpg
 

Parlons un peu de sa création !


On est en 2009 ...

A l'occasion du 100ème anniversaire de l’Université de Neuchâtel

Aucune société universitaire féminine n’est présente dans le monde sociétaire …

Le 27 mars 2009 ; c’est là que tout a commencé !

Fort heureusement, les traditions et valeurs sociétaires se perpétuaient déjà au sein d’autres sociétés d’étudiants – on pense notamment à Belles-Lettres, nos Parrains, et Zofingue – à Neuchâtel, depuis une centaine d’années. C’est de là qu’a fleuri l’envie de fonder une société d’étudiantes, avec tous les avantages, challenges, bénéfices et merveilles que ce monde comporte.

Mais par où commencer ? Aucune « Ancienne », aucune tradition, pas de noyau dur ni de stabilité dont jouissent déjà les autres sociétés. Mais trois fondatrices avec de l’envie, de l’aspiration, une fin et des valeurs ! C’était indéniablement une chance de pouvoir en appeler à notre créativité, de s’inspirer du meilleur chez les sociétés existantes, de fonder une société à notre image et de faire naître notre propre entité qui transmettra nos traditions aux générations futures. Nous remercions vivement les Sociétés qui nous ont épaulées lors de cette aventure. Sans elles, notre entrée sur scène n’aurait pas été aussi plaisante … ni même objectivement réalisable !

L’histoire d’Hétaïra n’a, depuis lors, cessé de croître. Le 3 septembre 2016, fût célébrée la création de la section bernoise d’Hétaïra. Voilà l’aboutissement d’un lien d’amitié scellé début 2016 lorsque trois bernoises sont reçues à Neuchâtel avec l’ambition d’étendre notre moto jusqu’à Berne et de vivre la confiance, l’amitié, le dynamisme et l'enthousiasme dans toute la Suisse. Il s’agit là d’une histoire et d’une complicité qui ne fait que commencer…

 

L'Hétaïreine

En Grèce antique, les femmes ne jouissaient d’aucun droit civique et politique, elles vivaient toujours sous la tutelle d’un homme. Cependant, certaines femmes, les Hétaïres possédaient une éducation soignée et étaient capables de prendre part à des conversations entre gens cultivés, par exemple lors de banquets. Les Hétaïres étaient les seules femmes de Grèce (spartiates exceptées) à être indépendantes et à pouvoir gérer leurs biens.

L’une d’entre elle, Aspasie, était la femme la plus célèbre du Ve siècle av. J.-C. Elle fut la compagne de Périclès, elle côtoya Sophocle, Phidias ou encore Socrate et ses disciples. Selon Plutarque, « elle domine les hommes politiques les plus éminents et inspire aux philosophes un intérêt qui n’est ni mince ni négligeable ».

C'est avant tout le symbole de la femme libre et indépendante que nous voulons mettre en avant, et qui fut la clé de notre entrée dans le monde sociétaire principalement masculin.