Rechercher
  • Hétaïra

Val-Qui-Rit, Membre depuis décembre 2017, Présidente d’Hétaïra

Mis à jour : avr. 22



« Hétaïra est un lieu de confiance, si j’ai des soucis, je peux râler, si ma journée s’est bien passée, je peux en parler. »


Val-Qui-Rit a rejoint Hétaïra alors qu’elle effectuait sa première année de Médecine, en 2017.


Rapidement, elle remarque que cette discipline n’est pas ce qu’elle envisageait et décide de se réorienter vers la Faculté de Droit. En vue de rencontrer de nouvelles personnes, elle découvre Hétaïra au Campus Info. Elle décide de participer au traditionnel apéritif des hospitantes et est intriguée par le monde sociétaire, ses codes et ses traditions.


« J’ai aimé l’ambiance de confiance qu’il y avait, les filles avaient l’air super proches. Je me suis sentie tout de suite à l’aise alors que je le suis rarement avec des groupes de filles. »


Séduite par cette soirée, elle entreprendra sa candidature, deviendra membre, jusqu’à devenir Présidente en septembre 2019.


« Ce que j’apprécie dans le monde sociétaire est la possibilité de créer des liens avec pleins d’autres sociétés à Neuchâtel, mais aussi à Lausanne, Genève et autre part ! Lorsqu’on est dans une soirée sociétaire, c’est comme si une barrière automatique tombait, et on peut parler facilement avec toutes les personnes autour. »


Que conseilles-tu aux personnes qui hésitent à participer à une séance d'Hétaïra ou aux personnes ayant des a priori envers les sociétés étudiantes ?


Val-Qui-Rit répond qu’elle conseille d’aller voir une séance, « ça passe ou ça casse », dit-elle en riant.


"Si l’ambiance vous correspond, tant mieux, sinon, ce n’est pas grave et il ne faut pas se forcer. Si des personnes ont des a priori, elles peuvent sans autre venir et voir par elles-mêmes !"

8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout